À tire d’ailes vers Quito!

Salut à tous! 🙂

Nous avons quitté Banos samedi en début d’aprem, quelque peu nostalgiques, pour prendre le bus direction la capitale! Nous sommes arrivés après un long trajet à la casa del Maple, notre nouveau chez-nous pour cette dernière (snif) semaine. On y est plutôt très bien installés et les oeufs brouillés au petit déj sont fort appréciables… 😉

Je vous écris depuis mon téléphone donc je ne m’attarderai pas trop trop dans les détails cette fois ci, le clavier n’est pas des plus pratiques. ^^

Dimanche nous avons visité les quartiers voisins et un petit marché ouvert. Il a fait super beau et bien chaud jusqu’à ce qu’un sale nuage nous passe dessus et nous envoie des trombes d’eau et des grêlons pendant 20 bonnes minutes. On a essayé de visiter la maison de la culture mais tout était fermé à part une salle où une fanfare chaotique nous a fait rebrousser chemin. Et pour finir on est allés faire un tour à la basilique de Quito qui était juste magnifique. 

Lundi matin nous avions prévu d’aller voir le président et la relève de la garde mais manque de bol on s’est fait piquer des affaires dans le bus. Du coup on a passé la matinée à l’ambassade française et au commissariat et tout est rentré dans l’ordre 🙂 Ils avaient des wapitis en français à l’ambassade, c’était chouette. L’après midi on a fait la connaissance de Paula et Rachel, deux scoutes équatoriennes de Quito. Elles nous ont fait visiter le quartier historique de Quito et nous ont fait découvrir plein de petites choses marrantes, le tout accompagné d’anecdotes croustillantes. On est pas près d’oublier les « caca de perros » (caca de chiens), petites friandises typiques d’ici ! Après avoir bien cheminé dans la ville on s’est installés dans un café et là on a pu échanger sur nos différentes façons de vivre le scoutisme, nos expériences et nos vies respectives. C’était vraiment un moment très sympa. On s’est quittés sur la planification d’un repas franco-equatorien…

Mardi nous sommes allés à la Mitad del Mundo. Passer de l’été à l’hiver en un seul pas était assez drôle. On a fait un tour aux musées environnants.

Petite dédicace à ma maman, voilà une statue de Jussieu qui faisait partie de l’expédition de français ayant délimité la Mitad del Mundo initiale (des bisous à toi <3)

Le lendemain (aka mercredi) a été dédié à la visite d’Otavalo et de son célèbre marché indigène. On s’attendait à quelque chose de plus gros et typique vu comme on nous avait teasé le truc mais on y a quand même passé un bon moment et fait le plein de souvenirs pour tout le monde.

L’après midi nous avons pris le bus pour la laguna de Cuicocha, lac volcanique où circulent en masse les poules d’eau.. ^^ Les paysages étaient à couper le souffle. On a fait un tour en bateau dans la lagune avec explications du guide. Une fois retournés sur la terre ferme on a pu gouter le canelazo (alcool de canne aromatisé à la cannelle) du coin avec des équatoriens. Philippe et Louis ont fait honneur à la patrie avec une très belle marseillaise. On a enchaîné avec la randonnée le long de la lagune, très cool aussi.

Voilà voilà ! C’en est tout pour aujourd’hui, je laisse des trucs à raconter pour un potentiel dernier article… 😉

Tout plein de bisous, que les vaya bien!

 

Claire 

 PS: les belles photos de groupe étant sur l’appareil photo, il faudra se contenter de ce que j’ai pu attraper avec mon téléphone. Mille excuses

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à À tire d’ailes vers Quito!

  1. Salce Claire dit :

    Bon retour les colverts…bises

  2. Hélène Liron dit :

    J’ai bien aimé la photo du lac volcanique…. qu’est-ce donc en noir au loin? Une poule d’eau ou un autre monstre de lac ? Bon retour parmi les haltes aéroportuaires.

  3. Auréloïc dit :

    Bon retour !
    …et bonne fête à Louis avec un peu de retard : pas d’internet dans le fin fond de l’Aude !
    Bises à partager
    PS : Qu’est-ce que vous voulez manger en rentrant ?

Répondre à Auréloïc Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *